Nouvelle parution : Le baiser du soir. Sur la psychologie de Proust, par Nicolas Grimaldi

Proust blasé

Paru le 9 septembre, le nouveau livre de Nicolas Grimaldi, Le baiser du soir. Sur la psychologie de Proust, Presses Universitaires de France, 112 p, ISBN : 978-2-13-065101-7.

L’auteur a déjà consacré des essais à Proust, notamment sur l’amour et la jalousie.

Présentation de l’ouvrage :

L’analyse des œuvres de Proust permet de dévoiler sa simplicité, lorsque le narrateur est confronté à une double déception, entre l’émotion suscitée par son imagination et la réalité qui ne comble pas ses attentes. A la recherche du temps perdu se présente alors, au-delà de l’expérience d’une séparation et de l’évocation d’une absence, comme la reconstruction d’une réalité intérieure.

Émerveillé par tout ce qu’il imagine, le narrateur d’À la recherche du temps perdu ne trouve jamais dans la réalité ce que son imagination lui en avait fait attendre. Parce qu’on ne peut imaginer que ce qui est absent, toute présence le dégrise de ce qu’il en avait attendu. S’ensuit la mélancolique alternative d’une double déception : soit qu’il s’émerveille de ce qu’il ne peut pas voir, soit qu’il ne puisse rien voir sans en être déçu.
À la fin de l’œuvre cependant, l’expérience du souvenir involontaire lève cette alternative. Car c’est bien quelque chose de réel que lui livre alors une sensation. Mais, pour être retrouvée, cette réalité doit être reconstruite et transmuée par l’imagination. Aussi a-t-elle la même intensité qu’une création poétique.
Toute l’entreprise proustienne consiste dans ce retournement. D’abord conçue comme l’expérience d’une séparation et l’évocation d’une absence, l’imagination s’y révèle à la fin comme un mime qui nous rend présente la réalité en la recréant intérieurement.

Table des matières :

Avant-propos

Le baiser du soir

Solitude de la représentation

L’imagination mimétique

La réalité révélée

Présentation de l’auteur :

Ancien professeur à la Sorbonne, Nicolas Grimaldi a consacré plus de trente ouvrages, publiés en grande partie aux Puf, à tenter d’élucider les rapports du réel et de l’irréel, de l’esprit et de la nature, de la conscience et du temps. Il est notamment l’auteur de Les idées en place. Mon abécédaire philosophique (2014).

Source de l’annonce de cette parution : http://www.fabula.org.
Publicités

À propos de isadumas

Isabelle Dumas est doctorante à L'Université de Montréal en cotutelle avec Paris 3-Sorbonne Nouvelle, chargée de cours à l'U. de Montréal, aspirante spécialiste de Proust, spécialiste des romans de Houellebecq et auteure d'un roman (Disloc), ainsi que de quelques nouvelles. Elle s'intéresse de près à la création littéraire, est curieuse, fonceuse, et engagée à faire vivre, dans la mesure de ses moyens, la littérature.
Cette entrée, publiée dans Uncategorized, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s