Quand la vie est trop forte

IMG_6515

Un petit pan de mélancolie proustienne ?

« Pourquoi surtout vous acharner à vouloir jouir du présent, pleurer de n’y pas réussir ? Homme d’imagination, vous ne pouvez jouir que par le regret ou dans l’attente, c’est-à-dire du passé ou de l’avenir. »

Extrait de « Fragments de comédie italienne », Les plaisirs et les jours.

Cela entre en résonance avec ces mots de Jean Santeuil lorsque le héros est meurtri de constater que l’on fait du mal à ceux qu’on aime sans le savoir, et que cela n’est pas rare : « la vie est trop forte pour moi ».

L’art comme remède à la vérité, à la cruauté de la vie, et la littérature comme « vraie vie » n’est pas loin…

IMG_6525

Toute la Pléiade Proust.

 

Nietzsche non plus n’est pas loin !

NietzscheProust B photo

Publicités

À propos de isadumas

Isabelle Dumas est doctorante à L'Université de Montréal en cotutelle avec Paris 3-Sorbonne Nouvelle, chargée de cours à l'U. de Montréal, aspirante spécialiste de Proust, spécialiste des romans de Houellebecq et auteure d'un roman (Disloc), ainsi que de quelques nouvelles. Elle s'intéresse de près à la création littéraire, est curieuse, fonceuse, et engagée à faire vivre, dans la mesure de ses moyens, la littérature.
Cette entrée, publiée dans Uncategorized, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s