Proust comme « auxiliaire de vie »

capture-decran-2016-04-26-a-20-14-11

La dessinatrice Catherine Meurisse, anciennement de l’équipe Charlie Hebdo, fait paraître chez Dargaud l’album La légèreté.

« Après l’attentat, j’ai eu très peur de perdre la mémoire. Je n’arrivais plus à me souvenir de ce que je disais, le choc m’avait saturé le cerveau. C’est une amie qui a pensé à Proust pour moi. À la recherche du temps perdu à la rescousse de ma mémoire perdue (rire) ! Elle a décidé de m’emmener à Cabourg. Je lui ai demandé pourquoi là-bas ? Elle a dû me rappeler que Marcel Proust était mon écrivain préféré, qu’il était même « mon auxiliaire de vie ». Au Grand Hôtel, on s’est offert un déjeuner avec des madeleines, et elle m’a lu des passages du livre. Tout était réuni pour faire revenir mes souvenirs ! Mais ça ne fonctionnait pas. »

Extrait d’un entretien accordé à France Inter : http://bit.ly/2dzS0Fb

image-2image-la-legerete

 

 

Advertisements

À propos de isadumas

Isabelle Dumas est doctorante à L'Université de Montréal en cotutelle avec Paris 3-Sorbonne Nouvelle, chargée de cours à l'U. de Montréal, aspirante spécialiste de Proust, spécialiste des romans de Houellebecq et auteure d'un roman (Disloc), ainsi que de quelques nouvelles. Elle s'intéresse de près à la création littéraire, est curieuse, fonceuse, et engagée à faire vivre, dans la mesure de ses moyens, la littérature.
Cette entrée, publiée dans Uncategorized, est marquée , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s