Archives de mot-clé : femmes

De quoi la femme est-elle le nom ?

« Du côté des surprises, on notera la dégrafée, déjà présente dans Proust, sous les traits de Rachel, comédienne et maîtresse de Saint-Loup ». « Gigolette, affoleuse, luronne, vamp et Marie-graillon… Un dictionnaire impertinent fait le tour des expressions plus ou moins … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Séminaire « Proust côté femmes »

Une sélection des travaux du très intéressant séminaire « Proust côté femmes » dispensé par le professeur Michel Pierssens l’automne dernier  à  l’Université de Montréal vient d’être mise en ligne. J’ai eu le privilège de faire une présentation dans ce … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nouvelle parution : Les 36 femmes de Marcel Proust

Paru tout récemment aux Éditions de la spirale, Les 36 femmes de Marcel Proust, un recueil de citations d’À la recherche du temps perdu, élaboré par Laurence Grenier, où les femmes ont le premier rôle. Voici la description du livre fournie … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Proust et les femmes (4)

« Gilberte était comme ces pays avec qui on n’ose pas faire d’alliance parce qu’ils changent trop souvent de gouvernement. » Marcel Proust, Le Temps retrouvé

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Proust et les femmes (3)

« Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination. » Marcel Proust, Albertine disparue

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Proust, Swann, les femmes

« Swann, lui, ne cherchait pas à trouver jolies les femmes avec qui il passait son temps, mais à passer son temps avec les femmes qu’il avait d’abord trouvées jolies. » Marcel Proust, Du côté de chez Swann

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans la série Proust et les femmes…

« Dans la vie de la plupart des femmes, tout, même le plus grand chagrin, aboutit à une question d’essayage. » MarcelProust, Le côté de Guermantes

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , | Laisser un commentaire