Archives de mot-clé : Passé

Temps proustien, temps humain

« Depuis Proust, nous savons que nous ne coïncidons pas avec le présent: nous vivons tout autant dans le passé et le futur projetés. » C’est ici : http://bit.ly/2gRoeyZ Publicités

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Quand la vie est trop forte

Un petit pan de mélancolie proustienne ? « Pourquoi surtout vous acharner à vouloir jouir du présent, pleurer de n’y pas réussir ? Homme d’imagination, vous ne pouvez jouir que par le regret ou dans l’attente, c’est-à-dire du passé ou … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le caractère éminemment phénoménologique de l’écriture proustienne

« Je m’étais trompée en disant que je n’avais jamais retrouvé la douceur du baiser aux Oublis. Le baiser de ce soir-là fut aussi doux qu’aucun autre. Ou plutôt ce fut le baiser même des Oublis qui, évoqué par l’attrait … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’éternel retour du même : erreurs, travers, passions, etc.

« Mais on ne profite d’aucune leçon parce qu’on ne sait pas descendre jusqu’au général et qu’on se figure toujours se trouver en présence d’une expérience qui n’a pas de (sic) précedents dans le passé. [GII 148] » Citation intéressante … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lire : cueillir d’immortelles reliques du Temps qui se diffusent dans notre présent, puis s’installent et travaillent en nous.

« Que de fois, dans la Divine Comédie, dans Shakespeare, j’ai eu cette impression d’avoir devant moi, inséré dans l’heure présente, un peu du passé, cette impression de rêve qu’on ressent à Venise sur la Piazzetta, devant ses deux colonnes … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire