Archives de mot-clé : pensées

Posséder l’être aimé, de toutes les manières, par tous les moyens

« Il n’avait de rendez-vous avec Odette, au moins le plus souvent, que le soir ; mais le jour, ayant peur de la fatiguer de lui en allant chez elle, il aurait aimé du moins ne pas cesser d’occuper sa … Lire la suite

Image | Publié le par | Marqué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’amour, labyrinthe infini

Devant les pensées, les actions d’une femme que nous aimons, nous sommes aussi désorientés que le pouvaient être devant les phénomènes de la nature, les premiers physiciens (avant que la science fût constituée et eût mis un peu de lumière … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Proust et l’amour comme Sisyphe et son rocher

Chez les amoureux proustiens, tenir l’aimé.e sous son contrôle, en occupant complètement ses pensées ou en partageant toutes ses journées, s’apparente à la tâche de Sisyphe, ou à celle des Danaïdes : « [I]l comprit quelle folie avait passé sur … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans la série : Ceux qui nous ont faits et qui ne cessent de nous faire

Dans le passage suivant de La Prisonnière, le narrateur suggère, en notant sa ressemblance avec sa tante Léonie, que, comme elle, il épie, désire tout savoir, et surtout désire contrôler son environnement, et occuper les pensées de ses proches. Pour … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Soleil noir proustien

Mises à nu, à cru de tant de manières (à travers les dialogues, les pensées tues, les gestes minuscules, etc.), la cruauté, la méchanceté, la violence, l’agressivité de l’oeuvre proustienne (celles des personnages, du narrateur, et du narrateur en tant … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’amour proustien, cet emballement de l’imagination

« Cependant, je relisais ma lettre et j’étais quand même déçu du peu qu’il y a d’une personne dans une lettre. Sans doute les caractères tracés expriment notre pensée, ce que font aussi nos traits ; c’est toujours en présence … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire