Archives de mot-clé : penser

« Deleuze et la littérature. Sous les signes de Proust »

« « Ce qui force à penser, c’est le signe », écrit Deleuze dans son essai de 1964 « Proust et les signes ». La Recherche du temps perdu serait alors non pas le livre de la mémoire, mais un roman d’apprentissage – apprentissage du … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans la série : le monde est ma représentation

« [L]’espèce de jour particulier dans lequel nous voyons les choses, au moment où nous pensons d’une façon originale ». Marcel Proust, cité dans le Dictionnaire Marcel Proust. Édition revue et corrigée, p. 843.

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ces comico-ironiques vérités proustiennes

« [P]arfois dans la vie, sous le coup d’une émotion exceptionnelle, on dit ce que l’on pense. » Marcel Proust, Le Côté de Guermantes

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans la série : mélancolie

« Les années heureuses sont les années perdues, on attend une souffrance pour travailler. L’idée de la souffrance préalable s’associe à l’idée du travail, on a peur de chaque nouvelle œuvre en pensant aux douleurs qu’il faudra supporter d’abord pour … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Du bénéfice de la souffrance : sentir, penser, créer

« Là où la vie emmure, l’intelligence perce une issue, car, s’il n’est pas de remède à un amour non partagé, on sort de la constatation d’une souffrance, ne fût-ce qu’en en tirant les conséquences qu’elle comporte. » Marcel Proust, … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’heureuse vénéneuse fertilité de l’esprit… qui a vécu, pensé, et souffert

« À partir d’un certain âge nos souvenirs sont tellement entre-croisés les uns sur les autres que la chose à laquelle on pense, le livre qu’on lit n’a presque plus d’importance. On a mis de soi-même partout, tout est fécond, … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mourir un peu

« L’idée qu’on mourra est plus cruelle que mourir, mais moins que l’idée qu’un autre est mort, que, redevenue plane après avoir englouti un être, s’étend, sans même un remous à cette place-là, une réalité d’où cet être est exclu, … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire