Archives de mot-clé : Un amour de Swann

Une langue à soi pour ce monde qu’est un amour

« Et même, souffrant de songer, au moment où elle passait si proche et pourtant à l’infini, que tandis qu’elle s’adressait à eux, elle ne les connaissait pas, il regrettait presque qu’elle eût une signification, une beauté intrinsèque et fixe, … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les métamorphoses

Notons toutefois que c’est bien « grâce » à la jalousie naissante de Swann pour Odette qu’il s’est mis à l’aimer, et que le chimisme, ou le cycle amour-haine-jalousie s’est enclenché. « Par le chimisme même de son mal, après … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’édition fac-similé des épreuves imprimées d’Un amour de Swann

  Parue le 24 octobre dernier, l’édition fac-similé du Du côté de chez Swann, premières épreuves corrigées (1913). Descriptif donné par l’éditeur : « Il s’agit des premières épreuves de Du côté de chez Swann (1913), qui présentent un intérêt … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans la série : du bon usage, ou du bénéfice, de la souffrance

« Et la pensée de Swann se porta pour la première fois dans un élan de pitié et de tendresse vers ce Vinteuil, vers ce frère inconnu et sublime qui lui aussi avait dû tant souffrir ; qu’avait pu être … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Conscience amoureuse, vie vivante

« Et la présence d’Odette ajoutait en effet pour Swann à cette maison ce dont n’était pourvu aucune de celles où il était reçu : une sorte d’appareil sensitif, de réseau nerveux qui se ramifiait dans toutes les pièces et … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Proust et l’obscur1

Dans « Un amour de Swann », le narrateur de la Recherche, qui n’en est pas à sa première observation sur la part sombre de l’être humain, évoque le « plaisir obscur, immédiat et privé de dire quelque chose de … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Consolation

« » On ne connaît pas son bonheur. On n’est jamais aussi malheureux qu’on croit. >». Marcel Proust, Du côté de chez Swann, « Un amour de Swann ».

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , | Laisser un commentaire