Archives de mot-clé : Charlus

Une proposition que vous ne pouviez refuser

« Aimé n’avait pas même lu cette lettre jusqu’au bout, n’y comprenant rien et se méfiant d’une mystification. Quand je lui eus expliqué qui était le baron, il parut quelque peu rêveur et éprouva ce regret que M. de Charlus … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire

Étrange immense Charlus

  « [ E]n y réfléchissant, on se disait que M. de Charlus parlait de soi avec emphase, sur un ton qui n’était nullement celui du débit ordinaire. Il semblait qu’on eût dû à toute minute lui dire : « : Mais … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Impossible possession, perpétuelle solitude

Bien qu’il soit question de vin et de vases dans cet extrait, il semble que le constat que fait Charlus puisse s’étendre aux êtres humains, suggérant que la possession de l’autre est impossible, mais peut-être surtout, que la solitude brisée … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Rythme mondain ou temps trop humain ?

« Tout le monde est toujours pressé, et on part au moment où on devrait arriver. » Marcel Proust, La Prisonnière

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Proust, ce grand profanateur

Les textes proustiens sont traversés par la profanation des mères, ou plutôt, des figures maternelles, à travers la culpabilité de souiller un amour dont on n’est pas digne, ou la peur d’aimer un peu trop un objet interdit… et bien … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Charlus, l’un des personnages les plus aboutis, profonds, et tragiques, de la Recherche, nous apprend, ou plutôt, nous rappelle que…

« Mais l’important dans la vie n’est pas ce qu’on aime », reprit-il d’un ton compétent, péremptoire et presque tranchant, « c’est d’aimer. […] » Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Relativité (2)

« Swann arriva tranquiLlisé par la pensée que M. de Charlus passerait la soirée rue La Pérouse, mais dans un état de mélancolique indifférence à toutes les choses qui ne touchaient pas Odette, et en particulier aux choses mondaines, qui … Lire la suite

Image | Publié le par | Marqué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire