Proust, de plus en plus « houellebecquien » ?

 

MPphotoMHcig

C’est ici : http://bit.ly/2hpIbwI

Advertisements
Publié dans Uncategorized | Marqué , , , | Laisser un commentaire

Paraît aujourd’hui et contient du Proust : Portraits crachés : un trésor littéraire de Montaigne à Houellebecq

R. Laffont

« L’essayiste et romancier livre une réflexion sur le portrait écrit. De la Renaissance au XXIe siècle, des autoportraits aux portraits historiques en passant par ceux de peuples ou d’animaux, il démontre le rôle qu’a joué ce genre dans l’évolution de la société et de l’individu. Son propos est principalement axé autour d’auteurs français comme Proust, Morand ou Cocteau. » http://www.lalibrairie.com

Le descriptif fourni par le site http://www.bouquins.tm.fr, lié au groupe Robert Laffont :

Ce volume rassemble près de cinq cents portraits de personnages ayant existé (de Saint Louis à Mao) ou qui ont été inventés (du Gargantua de Rabelais à la Léa de Colette). Tirés de Mémoires, de lettres ou de romans, ces textes révèlent la richesse d’un genre littéraire à part entière qui joua un rôle décisif dans l’essor de l’individualisme à la française et dans notre passion de l’analyse. Cet ouvrage regroupe des autoportraits célèbres, comme ceux de Montaigne, de la Grande Mademoiselle ou de Rousseau, et des textes devenus introuvables, de Jouhandeau ou de Cingria. Portraits historiques et de caractères (l’Avare, l’Hypocrite…) côtoient ici portraits de peuples, de villes et même d’animaux.
Bien plus qu’une anthologie, ce livre sans équivalent est l’oeuvre d’un écrivain qui s’est toujours demandé Qui dit je en nous ?, en même temps qu’un journal couvrant des années de lectures.
Le plaisir seul a dicté les choix de Claude Arnaud : genre bref par essence, le portrait s’y prête tout particulièrement. Mme de Sévigné comparait les Fables de La Fontaine à ces paniers de cerises dans lesquels on picore, avant de finir par tout dévorer. Ces Portraits crachés ont la saveur des bonheurs immédiats.

 

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nouvelle parution : Revue d’études proustiennes no 6 : Proust et le livre à venir. Hommage à Philippe Chardin

Proust 2017

Revue d’études proustiennes, Luc Fraisse (dir.), n° 6, « Proust et le livre à venir. Hommage à Philippe Chardin », 531 p., ISBN : 978-2-406-07086-3.

Suivez ce lien pour accéder à la table des matières : http://bit.ly/2xLzQaw

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nouvelle parution : Une jeunesse de Marcel Proust, par Évelyne Bloch-Dano

Bloch-Nao Proust

Écrivaine, notamment biographe de grand talent, Évelyne Bloch Dano publie Une jeunesse de Marcel Proust cet automne, chez Stock. Elle n’en est pas à son premier livre du côté de chez Proust :

 

 

Voici le descriptif de son dernier livre, fourni par l’éditeur :

Qui n’a jamais entendu parler du questionnaire de Proust ?
Les réponses de l’écrivain ont traversé le temps et fait le tour  du monde. On a oublié qu’elles provenaient d’un album  intitulé Confessions, appartenant à Antoinette Faure, la fille  du futur président de la République.
En participant à ce jeu de société à la mode, Marcel Proust  ne se doutait pas qu’il livrerait des indices sur l’adolescent  qu’il était. Ses réponses ont été commentées. Mais jamais  contextualisées ou comparées. Jamais datées avec exactitude.
De Gilberte aux Champs-Élysées à la petite bande d’Albertine  et des jeunes filles en fleurs, quelles traces ont-elles laissées  dans son oeuvre ?
Évelyne Bloch-Dano a mené l’enquête. Elle est parvenue  à identifier les autres amis de l’album d’Antoinette. C’est  alors tout un monde qui a surgi, celui des jeunes filles de la  bourgeoisie de la Belle Époque. Quelques garçons aussi. À
travers leurs goûts, leurs rêves, s’est dégagé le portrait d’une  génération. Celle de Marcel Proust.

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire

Avez-vous la proustite ?

Ceci n’est pas une maladie, mais un minéral.

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire

Entre deux maux… « Plaisirs » proustiens

« Le plaisir est si difficile à atteindre que l’absence de maux semble parfois en être un. »

Aude Briot, Le Plaisir chez Proust, Paris, Champion, 2017.

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le beau diagnostic du père de Proust

« Marcel travaille à ses cathédrales », le docteur Adrien Proust ne croyait pas si bien dire quand, avec une indulgente fierté, il résumait ainsi l’effervescente activité de son fils à partir de 1899.

Proust et l’architecture initiatique

Par Dominique Defer et Francis Coutant. Paru le 27 avril 2017. Voyez l’entrée de blogue du 6 mai dernier pour d’autres informations.

 

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire