Archives de mot-clé : Odette

Une langue à soi pour ce monde qu’est un amour

« Et même, souffrant de songer, au moment où elle passait si proche et pourtant à l’infini, que tandis qu’elle s’adressait à eux, elle ne les connaissait pas, il regrettait presque qu’elle eût une signification, une beauté intrinsèque et fixe, … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les métamorphoses

Notons toutefois que c’est bien « grâce » à la jalousie naissante de Swann pour Odette qu’il s’est mis à l’aimer, et que le chimisme, ou le cycle amour-haine-jalousie s’est enclenché. « Par le chimisme même de son mal, après … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« Proust : les passions prisonnières », sur France Culture

Suivez ce lien pour écouter l’émission de France Culture sur la jalousie proustienne, signalée il y a quelques jours sur ce blogue : http://bit.ly/1OdTbko    

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous

Comme l’a écrit Sartre dans L’existentialisme est un humanisme : « L’important c’est de faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous. » Jouet, par hérédité, des natures opposées de ses parents, Gilberte n’en demeure pas moins responsable … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Conscience amoureuse, vie vivante

« Et la présence d’Odette ajoutait en effet pour Swann à cette maison ce dont n’était pourvu aucune de celles où il était reçu : une sorte d’appareil sensitif, de réseau nerveux qui se ramifiait dans toutes les pièces et … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Rien n’est plus important que de savoir, pour l’épris proustien

[M]aintenant, c’était une autre faculté de sa studieuse jeunesse que sa jalousie ranimait, la passion de la vérité ». Marcel Proust, Du côté de chez Swann, « Un amour de Swann ».

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’imagination : oxygène de la jalousie

« Les journées, Swann les passait sans Odette ; et par moments il se disait que laisser une aussi jolie femme sortir ainsi seule dans Paris était aussi imprudent que de poser un écrin plein de bijoux au milieu de … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire